Le 30 juin dernier, le Conseil de Paris donnait le feu vert sur le projet de Tour Triangle, un édifice de 180 mètres de haut et 42 étages, qui devrait voir le jour sur le site du Parc des Expositions, dans le 15ème arrondissement. Si Anne Hidalgo, la maire de Paris, a qualifié la future tour « d’œuvre d’art », le projet reste très controversé.

Déjà, en novembre 2014, la tour Triangle s’était heurtée à l’opposition de certains élus qui dénonçaient une aberration en raison du nombre de bureaux vides à Paris, trop important selon eux; le projet avait alors été rejeté à quelques voix d’écart.

Mais alors, la Tour Triangle, c’est quoi au juste ?

Un projet d’envergure visant à accueillir un hôtel quatre étoiles, un espace de coworking destiné aux start-ups afin de promouvoir l’économie collaborative, un sky bar, un restaurant, une crèche de 60 berceaux au service des actifs du quartier et de la tour proposant une certaine souplesse horaire pour les emplois du temps atypiques, un centre de santé au service des habitants du 15ème arrondissement, un espace public de 850 m2, un centre de conférences ouvert à tous, et un espace culturel. Rien que ça ! La Tour se targue en outre d’être écologique, notamment grâce à des solutions innovantes telles que des panneaux solaires thermiques, des façades bio-climatiques, le recours à la géothermie sur nappe, et la mutualisation des besoins entre les surfaces d’hôtel et les surfaces de bureau. Moins de bureaux que prévu donc, et plus de diversité.

Pour mener à bien ce projet, porté par le géant Unibail-Rodamco, 500 millions d’euros seront investis, sans compter que 500 de plus (oui, millions) seront alloués à la modernisation du Parc des Expositions. Unibail estime que 5000 emplois seront créés.

Un projet controversé

Toutefois, le projet est loin de faire l’unanimité, et pas seulement sur la scène politique. Si certains considèrent la France comme réactionnaire en matière d’innovations architecturales, estimant que Paris ne peut se contenter d’être une ville-musée enfermée dans son passé, aussi prestigieux soit-il, et que la Tour Triangle est un signal positif pour l’évolution du paysage urbain parisien sur sa couronne, d’autres, au contraire, estiment que la modernité ne va pas forcément de pair avec les gratte-ciels. En 2013 déjà, le sous-directeur général pour la culture de l’Unesco, Francesco Bandarin avait jugé que « Paris (s’était) établi au XIXe siècle comme une ville à six étages » et demeurait « l’une des rares capitales horizontales encore préservées ». D’autres encore, comme le collectif  « Contre la Tour Triangle », rappellent que le gratte-ciel est une invention de la fin du XIX° siècle, insinuant que la Tour Triangle serait tout sauf un symbole d’audace architecturale et refusant que Paris ressemble à l’océan de gratte-ciels que l’on peut déjà observer dans tant de villes du monde.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Paris doit-elle ouvrir la porte à ce genre de projets architecturaux vertigineux ou doit-elle rester une ville plate, quitte à chercher à innover autrement ?

A propos de l'auteur

Related Posts

Vous venez d’emménager dans le deuxième arrondissement de Paris, ou alors vous êtes tout...

Comme chaque semaine, on vous a concocté une petite liste avec toutes nos adresses favorites. Et...

Allez, cette fois-ci direction Bordeaux ! Souvent perçue comme une ville tranquille et...

Laisser un commentaire