A partir de maintenant, c’est décidé, on vous présentera chaque dimanche un quartier de notre capitale ou encore des grandes villes de notre belle France.  

Parce que, oui, on l’ a tous expérimenté cette sensation bizarre qui s’empare de nous en arrivant dans un nouveau quartier. On se sent comme un petit oisillon tombé du nid, perdu et désorienté.C’est la raison pour laquelle on vous fait découvrir votre nouveau quartier de l’intérieur pour vous permettre de prendre vos marques.

Au programme : tous les meilleurs bars, restos, sorties culturelles,  mais aussi boulangeries, fromagers, supermarchés, plans shopping … tout cela trié sur le volet. (Liste non exhaustive bien entendu, n’hésitez pas à nous révéler vos découvertes ! )

On commence en beauté, avec le 18ème !

Le 18ème. Un arrondissement très vivant, accueillant, chaleureux et cosmopolite. Il est malheureusement victime d’un grand nombre de préjugés et souffre d’une réputation sulfureuse, perçu par beaucoup comme un peu “craignos”. Il est en réalité très contrasté. Abbesses et Lamarck sont désormais des temples bobos et aisés, Jules Joffrin est plus familial et la Goutte d’Or, nettement plus populaire.

On vous montre dans cet article pourquoi on aime le 18ème. Suivez le guide !

Pour commencer, petit détail pratique : le 18ème est desservi par les lignes 2, 4 et 12, avec Pigalle, Stalingrad, Barbès-Rochechouart, Marcadet-Poissoniers ou encore Abbesses comme arrêts notables.

MARCHÉS

Il est de ces lieux tellement mythiques qu’on les connaît sans jamais y avoir mis les pieds. C’est le cas du Marché Saint Pierre, véritable temple parisien dédié au tissu depuis près d’un siècle. N’hésitez pas à aller faire un tour, vous risquez très certainement d’en sortir en souhaitant vous mettre à la couture !

De son côté, le marché aux Puces de Saint-Ouen n’est rien de moins que le plus grand marché aux puces d’Europe. Avec ses échoppes permanentes et étalages temporaires, le marché couvre plus de 16 hectars et est plus ou moins organisé en allées thématiques. On y trouve absolument de tout, de véritables pièces d’antiquaires, du bric-à-brac rétro, des vêtements et uniformes d’une autre époque, etc.

5492187_11-1-1903276683_545x460_autocrop

Situé dans le quartier populaire de la Goutte d’Or, le Marché Dejean est au coeur de la « mini-Afrique » de Paris. On y trouve aujourd’hui une impressionnante concentration de petits commerces comme des épiceries exotiques, des magasins de beauté et de cosmétiques, ou encore des échoppes de tissus. Vous y serez totalement dépaysé, et vos sens stimulés. Vous pourrez y trouver tous les produits indispensables à la préparation de plats typiques : des poissons comme le capitaine ou le barracuda, des légumes comme le manioc, le gombo ou l’igname.

CINÉMAS

Par temps de pluie, ou pour passer une bonne petite soirée, il est toujours utile d’avoir une adresse de ciné dans son nouveau quartier.

Il y en a deux dans le XVIIIème : le multiplexe Pathé Wepler, place de Clichy, ainsi que le mythique cinema de Montmartre : Le Cinéma Studio 28. Datant des années 1920, décoré par Jean Cocteau, vous le trouverez au 10 rue Tholozé. C’est un cinéma d’art et essai,  véritable temple des cinéphiles du quartier avec une programmation d’auteurs et de soirées débats sous les lustres ou dans son bar-jardin charmant…

SPORTS

Si les escaliers de Montmartre et ses stations Vélib (rue Veron, rue Joseph de Maistre notamment) ne suffisent pas à entretenir votre cœur et vos mollets à votre goût, sachez qu’on trouve aussi de nombreux gymnases et des infrastructures sportives dans le XVIIIème.  

Paris_-_Stairs_climbing_Montmartre_-_1932

Vous pouvez pratiquer le Squash, le fitness et la musculation dans un club de sport montmartois au 14 rue Achille Martinet. Et après l’effort, le réconfort ! Vous pourrez savourer le sauna ou jouer au billard et profiter du bar.

Si c’est la boxe qui vous botte, rendez vous au studio Coustou, situé au 6 rue Coustou (métro Blanche).  

Enfin pour nager… pas de piscine sur la butte Montmartre même, mais vous pouvez vous rendre à la piscine Hébert au 2 rue des fillettes.

BOULANGERIES ET PATISSERIES

Heureux sois-tu habitant du XVIII ème, le quartier regorge de bonnes boulangeries ! Le choix était difficile mais on retiendra celle de Gontran Cherrier (22 rue Caulaincourt), avec ses pains aromatiques au curry, ou à l’encre de seiche, et ses tartes salées. Mais aussi le très couru Grenier à Pain (38 rue des ­Abbesses) pour ses viennoiseries beurrées et sa baguette croustillante, élue meilleure de la capitale.

Il y a aussi la Boulangerie Laurent, une artisanale, une vraie comme on aime, (63 rue Caulaincourt) qui nous propose une baguette baptisée « La Villageoise », absolument exceptionnelle.

Et si vous êtes à la recherche d’un véritable pâtissier à Abbesses, poussez jusqu’à La Pâtisserie Gilles Marchal au 9 rue Ravignan. Il excelle dans la viennoiserie, avec notamment un croissant aux amandes à se damner.

Cupcake-Berko-2

Côté sucré, rendez-vous chez l’américain Berko (31, rue Lepic) qui vous séduira avec ses merveilleux cheesecakes et cupcakes.

Les pâtisseries plus classiques sont en face, aux Petits Mitrons (26 rue Lepic), dont la devanture bleue est renommée dans tout le quartier pour ses tartes aux fruits artisanales et ses cookies fondants !

SALLES DE CONCERT

Le XVIIIe est le paradis des fans de musique avec ses nombreuses salles de concert. La plus connue, La Cigale (120, boulevard de Rochechouart), avec plus d’un siècle d’existence et relookée par Philippe Starck reçoit la crème des artistes français et internationaux.

erfe-copie

Le Trianon (80, boulevard de Rochechouart), fraîchement rénové, joue de son côté, la carte de l’avant-garde éclectique dans son décor somptueux. Un café-restaurant, Le Petit Trianon, propose de beaux produits à grignoter avant ou après les spectacles.

Autre lieu historique qui vient également de se refaire une beauté : Les Trois Baudets (64, bd de Clichy). Il perpétue la tradition en donnant leur chance à de jeunes chanteurs, comme ils l’avaient fait dans les années 1950-1960 pour Gainsbourg ou Juliette Gréco.

Deux salles organisent concerts et soirées clubbing : le Divan du Monde (75, rue des Martyrs) et la Machine du Moulin Rouge (90, boulevard de Clichy) qui s’étale sur trois étages avec une programmation rock et électro.

THEATRES

Le quartier compte aussi plusieurs salles de théâtre.

Il y a tout d’abord, L’Atelier (1 place Charles-Dullin), un lieu chargé d’histoire où se produisent régulièrement des comédiens connus.

Le Théâtre des Abbesses (31 rue des Abbesses), plus récent et confortable, programme notamment de beaux spectacles de danse.

Paris_Cine_13

Les petits théâtres ne sont pas en reste. Nous retiendrons particulièrement le Ciné 13 (1, av. Junot) qui est une jolie salle en plein cœur de la Butte, avec des canapés au premier rang et une programmation originale.

La Manufacture des Abbesses (7 rue Véron) propose de son côté un répertoire très contemporain, dans la comédie comme le drame.

RESTAURANTS

Pour les restos, la liste est très trèès longue, on a du faire un choix, et voici le résultat en un petit condensé :

Côté italien, on vous recommande La Piu Grande au 62 rue Caulaincourt. Leur cuisine est tout simplement excellente, concoctée uniquement avec des produits frais et de saison.  Leurs pizzas sont préparées avec de la farine complète, c’en est presque diet; et en prime ils sont charmants !

dejeuner-copines-pizzetta-piu-grande-montmart-L-gJN6xQ

Si c’est de l’exotisme que vous recherchez, allez faire un tour au Guilo Guilo (8 rue Garreau). C’est à la fois l’adresse la plus courue et la plus surprenante, le restaurant est tenu par Eiichi Edakuni, chef star au Japon. Pensez en revanche à réservez au moins un mois à l’avance pour déguster un menu unique, succession de recettes inventives réalisées devant vous, dont les fameux sushis au foie gras.

Le Chéri Bibi (15 rue André-Del-Sarte), bistrot de copains au mobilier de récup sixties et clientèle montmartroise branchouille est propice à un dîner informel sur des canapés dépareillés autour d’une table basse. Les ingrédients sont bios, frais et bien assaisonnés, préparés suivant une cuisine légère et goûtue qui change tous les jours et toutes les saisons. À noter, une fois par mois, l’amusante «popote des potes», un menu unique à 10 euros concocté par des habitués du restaurant qui passent en cuisine. Un concept amusant à prix record, à tester à la bonne franquette.

Au Ruisseau (65 rue du Ruisseau) vous pourrez déguster de bons burgers, cuisinés à base de produits de qualité, viande ou poisson. Le service y est adorable et rapide et les prix accessibles. Que demander de plus ?

Le Bululú Arepera est une petite cantine vénézuélienne nichée entre Lamarck et Jules Joffrin, plus précisément au 20 rue de la Fontaine du But . L’ambiance y est décontractée et conviviale. Leurs spécialités sont les arepas (environ 7 euros), pains de maïs fourrés à plein d’ingrédients typiques de l’Amérique Latine comme de la crème d’avocats, des haricots noirs, du fromage, ou encore de la banane plantain. C’est fait maison, très savoureux, les ingrédients sont frais, simples et bons à la fois. En clair, on recommande !

restaurant-bululu-paris

Les Jolis Mômes est un petit bistrot accueillant situé au numéro 1 de la rue Letort. Sa petite terrasse à l’air printanier nous séduit en offrant un cadre agréable pour une pause déjeuner. Coté carte on vous donne un aperçu : salades de lentilles aux chips de chorizo, linguines crème d’asperges et saint-Jacques, et tiramisu aux fruits rouges. Miam !

LIBRAIRIES

Avec son intérieur rouge opéra, la Librairie des Abbesses (30 rue Yvonne-le-Tac) sait faire aimer la lecture.

Les amateurs de BD se retrouvent chez BD Spirit (10 rue Ramey), qui accueille souvent expos (dessins, photos…) et séances de dédicaces.

QUINCAILLERIE

Quincaillerie, droguerie, ménage: au Domino Bazar (55 bis, rue Custine) vous trouvez tout ce que vous voulez dans cette boutique aux mille couleurs où l’on vous accueille chaleureusement.

A la Quincaillerie Damrémont (53 rue Damrémont) aussi ils ont tout : câbles, ampoules, produits de nettoyage, etc.

CAVISTES

Venez découvrir, apprendre, connaître les petits vins de producteurs que l’on trouve à La Cave des Abbesses (43 rue des Abbesses).  On peut aussi manger sur place, au fond de la boutique. C’est très bon, simple et chaleureux.

le-cellier-de-la-butte-montmartre-02_-_copie

Au 113 rue Caulaincourt, il y un caviste formidable : Le Cellier de la Butte qui vend aussi du fromage et de la saucisse sèche à se damner. On vous apporte de très bons conseils sur les vins naturels, venus de tous les terroirs de France. Des produits excellents à prix raisonnable.

BALADES

Parmi les curiosités du quartier, il y a, à l’écart des rues, dans le Square Suzanne Buisson (du nom d’une résistante) l’étonnante statue en pied de saint Denis… Elle témoigne du passage de l’évêque de Paris, décapité au IIIe siècle par les Romains et qui porta sa tête jusqu’au lieu de sa sépulture, l’actuel Saint-Denis…Le square, tout en terrasses, est très agréable et dans le style Art déco, avec une fontaine, des bancs.  

cimetiere-de-montmartre-ot-paris_marc+bertrand

Cela pourrait en repousser plus d’un, mais n’hésitez surtout pas à aller flâner dans les allées du cimetière de Montmartre, 3ème plus gros cimetière de Paris intramuros. Stendhal, Zola, Dalida, Truffaut, Degas, Berlioz… Vous allez croiser du beau monde !

BARS ET CAFES

Que serait la vie sans un moment tranquille pour lire les journaux, écouter les voisins, travailler ? On vous le demande. Le Café Tabac (1 bis rue Ravignan) de l’angle de la rue Damrémont et de la rue Ravignan est un salon de thé à l’atmosphère typiquement parisienne.

À peine ses portes ouvertes, La REcyclerie (83 boulevard d’Ornano) remporte un franc succès. Un lieu spacieux et étonnant dans le quartier de la Porte de Clignancourt.Déjeuners accompagnés de citronnade maison, apéros le soir sous les guirlandes lumineuses, tous les moments de la journée sont bons pour profiter de ce lieu bien pensé, de bric et de broc, qui investit l’ancienne gare Ornano. La REcyclerie, c’est surtout une nouvelle façon de consommer, adaptée à une pensée écologique et alternative, un terrain de convivialité où l’on réactive du lien social. A faire absolument !

recyclerie

Par ailleurs, on ne saurait que trop vous recommander L’Hélice Bar au 50 rue d’Orcel: c’est le bar le moins cher du quartier. (4€ la pinte, 5€ le cocktail), rien que pour ça, ça vaut le détour !

Dans un autre style, Le Fourmi (74 rue des Martyrs) est un bar branché qui n’en a pas l’air. Avec son mobilier tout droit sorti d’une brocante et son énorme lustre, il règne là bas une ambiance conviviale, si bien qu’on s’y presse à l’apéro et jusqu’à tard dans la nuit. En journée, c’est une vraie brasserie de quartier, avec le charme des petits bistrots parigots où l’on boit un café bien serré accoudé au comptoir en zinc.

Le Jurassique Snack, au pied de la butte Montmartre, allie produits du terroir et bières artisanales. Cette Buvette des montagnes propose un éventail incroyable de bières artisanales, venues des quatre coins de la planète. Si vous voulez découvrir la diversité de leurs bières et déguster une sélection de produits des montagnes, rendez-vous au 5 rue Paul Albert.

ma-vie-a-table-23-j-ai-teste-les-sandwichs-roboratifs-de-jurassique-snack,M303616

Un petit dernier pour la route, mais pas des moindres : nous terminerons par Le Café du Commerce au 13 rue de Clignancourt. Un espace aux dimensions bluffantes avec aux murs des fresques de Montmartre ou du Moulin-Rouge et des banquettes de velours rouge, idéales pour les tête à tête en amoureux. Le bar est pris d’assaut pendant l’happy hour mais la journée, c’est plus calme. Le jeudi, c’est jazz, le dimanche, brésilien, et le week-end, des DJs viennent réchauffer l’ambiance. On peut y manger jusqu’à 23h ( pour un plat du jour comptez entre 8 et 11 €), et aux beaux jours, la terrasse est si lumineuse que la salle en profite aussi. Des cafés comme ça, on en redemande !

SUPERMARCHES

Pour une surface à taille humaine, avec des commerçants sympatiques et ouvert jusqu’à 21h, pensez au Marché Franprix, 44, rue Caulaincourt.

Le Cocci Market du 49, rue Lamarck, est très bien achanlandé, des super produits bio aux produits du quotidien, cet endroit est la caverne d’Ali Baba, le repaire du quartier. C’est ouvert 7 jours sur 7, fermé tard le soir, ouvert tôt le matin. En plus, on vous livre et on vous aide en cas de souci domestique!

SHOPPING

Pour faire votre shopping, vous avez l’embarras du choix dans le quartier. Un grand nombre d’enseignes se sont installées autour de la rue des Abbesses (Sandro, Comptoir des Cotonniers, American Retro, Kookaï, Princesse Tam Tam…) ! Les boutiques Maje (92, rue de Martyrs) et Les Petites (90, rue de Martyrs) proposent leurs stocks à prix réduits. Une aubaine !

Pour une petite robe hype ou des chaussures dernier cri, rendez-vous chez Make My D (7, rue La Vieuville) : la boutique vous propose une sélection multimarques à tous les prix, avec un seul mot d’ordre : tendance !

Thibault van der Straete, au 30 rue Durantin est une boutique vendant des vêtements en laine d’alpaga, pour les bobos en puissance et les autres !

Si vous cherchez un bazar chic présentant des vêtements des quatre coins du monde, filez au Spree au 16 rue La Vieuville. Petit plus: on peut aussi y voir des expos artistiques.

Au 86 rue des Martyrs se trouve la friperie By Flowers, et dans cette boutique très accueillante on peut dégoter de très jolies vestes, des robes ravissantes et pas chères du tout, des accessoires. Si cela ne vous suffit pas pour trouver votre bonheur, aller jeter un oeil rue Ramey, il y a une tripotée de petites friperies qui vont vous plaire !

On vous présente aussi Zoom, au 112 bd de Rochechouart , une petite boutique qui ne paye pas de mine, mais qui est en réalité un vrai paradis de la basket ! C’est le bon plan de la sneaker à pris cassés, surtout si vous cherchez à affirmer votre style et changer de l’éternelle Stan Smith blanche.

FROMAGERS

Une bonne fromagerie, c’est indispensable dans la vie. Et heureusement, dans ce quartier il y a d’excellents commerçants.

Roquefort Carles, Gouda 36 mois, Rocamadour, et faisselle … si le fromage est votre péché mignon c’est à La Butte Fromagère au 32 rue des Abbesses qu’il faut aller !

Les Fromages de Marie, au 32, rue des Abbesses vous servent a n’en pas douter l’un des comtés les mieux affinés de la capitale.

fromages-1_5450583

On vous recommande aussi une petite halte à la Fromagerie ­Lepic (20, rue Lepic). Vous ne le regretterez pas !

Avec ça vous êtes parés pour vos débuts dans le quartier ! N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et petites pépites, car le XVIII est une vraie mine d’or, on n’en fait jamais complètement le tour …

A propos de l'auteur

Related Posts

Vous venez d’emménager dans le deuxième arrondissement de Paris, ou alors vous êtes tout...

Comme chaque semaine, on vous a concocté une petite liste avec toutes nos adresses favorites. Et...

Allez, cette fois-ci direction Bordeaux ! Souvent perçue comme une ville tranquille et...

Laisser un commentaire